Trouver un acte de décès (1)

Trouver un acte de décès, lorsque l’on n’en connaît ni la date ni le lieu, est peut-être une des recherches la plus difficile à cerner, contrairement à ce que l’on pourrait penser.

Rappelez-vous : Lors de notre première enquête de généalogie, nous avions cherché et trouvé la date de naissance d’une personne née en 1862 (grand-mère de notre « de cujus » né en 1927) par la méthode de « l’encadrement » (Hypothèse supposée p/r à une norme habituelle) puis par celle de « la tradition familiale », puis enfin celle du « contournement » (pour les cas difficiles) en recherchant tous les enfants et à partir d’eux, les actes de mariage qui donnent beaucoup d’indications).

Bref, nous avons retrouvé notre (n+2). Marie Magdelaine Célina née le 17.02.1862 dans la petite commune du ROUSSET (05) Hautes Alpes.

Voici son acte de naissance:

Acte-de-naissance-1862

Archives des Hautes-Alpes (05)

Je vous rappelle que notre spectre de recherche nous donnait un « encadrement » de 1857 à 1877. Nous sommes donc dans la limite basse de l’encadrement. Il nous faut maintenant trouver la date et donc l’acte de décès de notre (n+2). Comment faire ?

Pour les décès, nous ne pouvons faire aucune supposition « d’encadrement ». Il se pose donc plusieurs problèmes :

1/ – La date du décès peut intervenir peu de temps après le mariage, comme il peut intervenir longtemps après.

2/ – Où chercher ? Il est rare que l’épousée décède dans sa commune de mariage. Sauf si les deux époux sont originaires du même village. Car dans la tradition de l’époque, le mariage se faisait pratiquement toujours sur la commune de vie de la jeune fille. Par contre, comme c’était, la plupart du temps, le garçon qui possédait du bien, ils partaient, tous les deux, vivre sur les terres du jeune épousé s’il était paysan (70% environ de la population active à cette époque) ou s’installaient dans la commune où le garçon avait sa clientèle pour un artisan ou ouvrier (20% de la population active).

3/ – Il faut noter que ce sont les grandes années du développement industriel depuis 1830 (expansion économique de la monarchie de juillet) et que donc, on n’hésitait pas à s’expatrier sur un lieu d’industrialisation forte pour trouver du travail, entraînant parfois d’importantes migrations locales dans un rayon de 200Km ou plus.

A ce stade, nous n’avons pas toujours pas résolu notre problème, à savoir trouver un acte de décès et donc la date du décès de Marie Magdelaine Célina. « Où Chercher » ?

Nos « épousés » sont-ils restés sur place ? Il faut le vérifier en regardant les registres des naissances sur la commune du mariage ou de celle du jeune épousé si ce n’est pas la même. Nous avons à ce stade environ 60% de chances de trouver des enfants pour ce jeune couple, généralement dans l’année qui suit le mariage ou dans les deux ans.
Il faut tout noter (les lieux, les dates, les parrains, les marraines, les témoins du déclarant, leurs lieux de résidence et liens de parenté, etc.). Tant qu’il y a des enfants qui naissent c’est que nos deux tourtereaux sont bien là.

4/ – Cas où les naissances s’arrêtent d’un seul coup alors que nos mariés sont encore jeunes (jusqu’à 10 ans après leur mariage).
Hypothèse 1 – Soit il est arrivé quelque chose à l’un des deux
Hypothèse 2 – Soit ils ont migré vers d’autres contrées.
Vérifier alors les actes de décès couvrant les 2+1 ans après la dernière naissance pour voir si le père ou la mère ne seraient pas DCD. Regardez aussi les mariages car s’il y a eu des enfants, il n’est pas rare que l’homme se remarie pour trouver une autre épouse pour s’occuper des enfants. Il peut aussi y avoir d’autres naissances et donc des ½ frères et demi sœurs. Cela peut être une piste à ne pas négliger.
Si vous ne trouvez pas, partir sur la piste de migration.
( à suivre…)

Entraînez-vous…. La suite bientôt. Car il nous reste « du pain sur la planche ».

 

Si vous constatez qu’un lien ne fonctionne pas ou plus…Merci de nous le signaler en cliquant ICI

Laisser un commentaire